• Jacques SUREAU (2012-2018)
  • Émile BRAUD (2009-2012)
  • Pascal-Grégoire DELAGE (2004-2009)
  • Michel SEGUIN (1998 - 2004) († le 23 juin 2004)
  • Jacques GENET (1985 - 1998)

Les prêtres des XIXe et XXe siècles

  • Fernand HAURY (1970 - 1985) († le 4 février 1997)
  • Siméon HILLAIRET (1955 - 1970) († le 9 novembre 1989)
  • Paul Chauvin (1927- 1957). Curé de la paroisse durant la Seconde Guerre Mondiale. Il tint un rôle essentiel lors de la défense de Claude Gatineau, l’un des héros jonzacais condamné et fusillé le 1er Juillet 1940.
  • Marie-Camille-Emmanuel Fouché (1910-1927). Curé archiprêtre et chanoine honoraire de Jonzac. Il conduisit la paroisse pendant la première Guerre mondiale et publia un ouvrage - devenu une référence - sur l’église de Jonzac.
  • Julien Grateau (1901-1910). Curé archiprêtre et chanoine honoraire de Jonzac. Il était en poste à Jonzac lors du vote de la loi sur la séparation de l’Église et de l’État en 1905 et il reçut la visite des hommes de loi chargés de recenser les biens de l’église Saint Gervais-Saint Protais en 1906. Il devint ensuite chanoine titulaire de la cathédrale de La Rochelle.
  • Guillaume-Marie Trébuchet (1891-1901). Il fit procéder aux peintures au sein de l’église, à l’embellissement de la chapelle du Sacré-Cœur. Il fut l’un des acteurs qui décidèrent l’installation de deux cloches dans le clocher. La célébration de leur bénédiction se fit le 19 Avril 1896 devant une foule considérable.
  • Pierre-Alexandre de Larrard (1874-1891). Curé archiprêtre de Jonzac, né à Cobourg à Salignac de Mirambeau (17). Il fut à l’origine de l’installation des orgues de l’église en 1889 et de la pose des vitraux sur la façade Ouest, représentant l’apparition du Sacré Cœur et Notre Dame de Lourdes. Il démissionna en 1891, désigné archiprêtre honoraire se retira à Cobourg où il mourut en 1895.
  • Antoine Belnet (1867-1874). Curé archiprêtre de Jonzac en 1867, Il connut la construction du Presbytère actuel. Il démissionna de sa charge pour raison de santé, avant de devenir chanoine titulaire de la cathédrale de La Rochelle.  
  • Pierre-José Clément (1836-1867). Chanoine honoraire en 1836, il fut désigné archiprêtre en 1851. Il était curé de la Paroisse de Jonzac, pendant la réfection de l’église entre 1848 et 1852. D’une grande bonté, il jouissait d’un immense prestige auprès des paroissiens jonzacais. Il fut sans doute à l’origine des engagements du Père Pierre-Théodore Fraineau, un Jonzacais devenu missionnaire au Japon.
  • Jean-Baptiste Jouslain (1835-1836)
  • René-Antoine de Saint-Légier : ancien Chanoine de Saintes (An IX- 1835). Issu d’une vieille famille saintongeaise, il émigra durant la Révolution.  

 
Père FraineauP. Pierre-Théodore Fraineau (1847-1911), prêtre originaire de Jonzac, missionnaire au Japon, à la fin du XIXe siècle
Lucile Larquier-GauronUne femme à la foi profonde, éprise d’une grande tolérance
L’Église à Jonzac de la Révolution à nos joursHistoire de l’Église à Jonzac
La Sagesse, une institution à JonzacHistoire de la Congrégation de la Sagesse à Jonzac